Emission #19 / Le prix Bayeux Calvados-Normandie des correspondants de guerre / 10.10.2022


Pour rendre hommage aux reporters de guerre qui prennent des risques pour nous informer, et à l’occasion de la clôture du festival ce dimanche, l’Académie de l’ESJ Lille consacre ce matin une heure au Prix Bayeux Calvados-Normandie.

Cérémonie de remise des prix 2022. ©Mélanie HERVÉ

Stèles qui commémorent les reporters de guerres mort dans l’exercice de leurs fonctions – ©Ouest France

Ce matin, à la régie, elle a fait de la magie et c’est pour ça que c’est beau, Jeanne-Eugénie GATINEAU. Pour vous réveiller en douceur, sans électrochoc, à l’animation : Corentin LECROQ. Elle a coordonné les chroniqueurs, à la réalisation, on n’entend pas sa voix, c’est Capucine LEROY.

Un flash info, et un deuxième (7h00 et 7h30), Nello DECKNEUVELL vous apporte les nouvelles. Suit la météo lilloise de Jade HUART, qui a aussi passé toutes les idées de sorties sous les radars. Pour le reportage, elle est allée sur place pour nous faire découvrir le Prix, et on en a rêvé, c’est grâce à Mélanie HERVÉ. Quant à vous, habitants de Lille, Cassandre LECOMTE est descendue dans la rue, à votre rencontre, elle nous raconte. Thomas LACRESSONIÈRE célèbre la journée de l’abolition de la peine de mort, toujours très meurtrière. Puis, entre deux musiques, Titouan ROBUCHON nous emmène à l’international, de l’importance de reporters de guerre en zone de conflits à la reconnaissance de leur travail, explications.

En deuxième partie d’émission, le billet d’humeur de celle qui veut faire du reportage de guerre son métier, Clémentine DELOR est troublée par une expo de femmes photographes qui capturent l’insouciance et la mort. Rendez-vous incontournable de la matinale, pour l’invité du jour, Nathéo DILLENSEGER a rencontré Margaux Blenn, reporter de guerre et lauréate du prix radio l’année dernière. Enfin, Yacine NOUICHI a veillé sur la presse pour répondre à cette question : qu’est-ce qui intéresse les journaux ce week-end et ce lundi ?

Le métier de journaliste n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort, il est de porter la plume dans la plaie

Albert Londres

Pour la programmation musicale de cette émission, Jeanne-Eugénie a choisi cinq morceaux qui, chacun à leur façon, nous rappellent la guerre, le journalisme et les dangers qui y sont liés.

  • Paris sans toi, des Refugies of rap & Dafan, en concert au prix Bayeux en 2019.
  • La ballade Nord Irlandaise, de Renaud, un plaidoyer pour la paix.
  • Obituary, extrait de la bande originale (composée par Alexandre Desplat) du film The French Dispatch, nécrologie article par article du dernier numéro d’un journal.
  • Où es-tu, de Patrick Bruel, met en lumière à la fois le danger, la peur et le manque de la famille d’une reporter de guerre.
  • Policy of truth, du groupe Depech Mode, qui fait leur retour à Lille.

Pour en savoir plus sur le prix Bayeux, découvrir le palmarès complet et toutes les expositions, regarder les reportages et bien plus encore, rendez-vous sur le site de l’événement !

Très bonne écoute, et à demain !

Article rédigé par Capucine LEROY


4 réponses à “Emission #19 / Le prix Bayeux Calvados-Normandie des correspondants de guerre / 10.10.2022”

  1. Bravo Capucine,
    Cette chronique est digne,
    D’une journalistique énigme,
    Sous le signe,
    De mots en rimes,
    Des patronymes !

  2. Heya i’m for the primary time here. I found this board and I in finding It really helpful & it helped me out much. I hope to give something again and help others like you helped me.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.